Connect with us

Actus

Tristan Gauthier sort un nouvel Ep  » The Sunny Side Of The Street »

Publié

le

Tristan Gauthier né en Bretagne, grandit sur la côte charentaise puis s’exile sur Paris pour y trouver une vie culturelle plus excitante. Issu d’un contexte familial plein d’amour mais compliqué (divorces, problèmes d’argent), Tristan, enfant timide, grandit avec des rêves plein la tête. Son périple personnel explique la profondeur de ses textes, qui transpirent la sincérité.

Il s’échappe alors dans les K7 et vinyles de ses parents: les Beatles et les Stones pour le rock, Bob Marley et Peter Tosh pour le reggae, Gainsbourg pour la langue française et Mozart pour le classique. Il se met au piano puis, en pleine ébullition du grunge et autres mouvements excitants des années 90, à la guitare.

Il adopte la coupe de cheveux grunge et se met à écrire ses premières chansons en s’inspirant du documentaire des Sex Pistols « Rock’n’Roll Swindle ». S’en suit une vingtaine mouvementée avec une multitude de petits boulots et de groupes de musique de divers styles.

A l’aube de ses 30 ans, Tristan mène une vie hyperactive et décide de recentrer ses priorités: la Rock School de Paris (l’école de musique qu’il a lui-même monté) et ses chansons. Le disque est alors enregistré au studio SOYUZ (Mumford & Sons) avec l’ingénieur du son Arnaud Bascuñana (Deportivo). Après une série de concerts acoustiques au Petit Théâtre du Bonheur à Montmartre, en Tunisie et en première partie de l’artiste irlandais Liam O’Maonlai avec lequel il reprend un titre de Bob Dylan, il sort sa Fender Jaguar du placard et, ce qui s’annonçait comme un projet folk intimiste se transforme alors en quelque chose de plus rock et positif.

« The Sunny Side Of The Street » est le témoignage musical d’une vingtaine mouvementée vécue par Tristan Gauthier. Inspiré par une envie viscérale de se sortir de la morosité de ses petits-boulots quand il habitait le Sud-Ouest, puis de la précarité rencontrée lors de son exil parisien ou encore d’un contexte familial compliqué, Tristan chante, parfois crie (« Dream »), optimisme, détermination et espérance face à toutes ces épreuves.

Ce apport de légèreté nous invite alors à partir en road trip sur « Somewhere Nowhere », puis à chanter la vie sur « Heart Beats » et, sur le titre éponyme écrit à l’aube d’une trentaine plus sereine, à mettre le cap sur un avenir ensoleillé.

Nouvel Ep, sortie prévu pour le 25 mai !

Publicité

Dernières News

Tendance

Tristan Gauthier sort un nouvel Ep " The Sunny Side Of The Street"