Connect with us

Téléréalité

VIDÉO Kim Glow veut attaquer en justice une agence de voyages mais aussi les médias

Publié

le

C’est sur ses réseaux sociaux que Kim Glow poste, ce dimanche 29 mars, une série de vidéos en storie où elle met les choses au point suite à une énorme polémique qui avait choqué le web mais aussi ses « collègues », médias et personnalités.

La jeune femme avait lancé ces mots en vidéo à destination de ses haters : « Vous, après le coronavirus vous reprendrez votre petite vie de merde à travailler toute la journée pour un SMIC pour payer vos factures… » 

Nous avions, à l’époque, écrit un article à ce sujet (à lire ICI) sur stephanelarue.com, en racontant l’histoire et avions même affiché ses excuses dans ce même article alors qu’elle assurait que personne n’en avait parlé (de ses excuses) dans une série de vidéos qu’elle avait postée ensuite sur ses réseaux sociaux.

Nous avions par la suite repris, dans un second article concernant Kim Glow, une information du site PurePeople en écrivant : « la candidate de téléréalité perd l’un de ses contrats comme le rapporte le site PurePeople en ajoutant le lien direct (Kim Glow, sa carrière d’influenceuse menacée : elle perd un premier gros contrat).

Effectivement, sur le compte Instagram officiel de GoPromoVoyages nous pouvions y lire « Bonsoir chers clients, nous tenons à vous préciser que notre partenariat avec KimGlow a été clôturé. Merci de ne pas spammer en message privé. Nous sommes au courant de tout ce qui se passe, notre agence prend des mesures nécessaires concernant les partenariats. » »

ELLE NOUS AVAIT RÉPONDU ET NOUS AUSSI… MAIS…

Dans cet article, nous avions pris en compte un retour de Kim Glow elle-même et il s’agissait d‘un tweet de son compte officiel qu’elle avait envoyé sur notre compte Twitter (pourquoi nous ?) où elle nie avoir perdu un contrat après son dérapage mais qu’elle avait très vite effacé. Un tweet que nous ne pouvions, du coup, pas afficher avec les codes, mais nous l’avions évoqué dans notre article que vous pouvez lire ICI.

Nous écrivions : « Suite à notre article, Kim Glow répond (avec un smiley rire) sur Twitter et affirme qu’elle n’a jamais eu de contrat (de partenariat) avec cette société à part être partie en voyage une seule fois. Un tweet que Kim Glow a… effacé. »

Nous lui avions répondu sur Twitter concernant ce post de l’agence de voyage mais sans aucune réponse de sa part (nous sommes certainement trop petits pour qu’elle nous réponde). Nous vous postons son tweet car nous avions fait une copie d’écran à « l’époque ».

A « l’époque » et suite à son tweet effacé très vite, concernant cette affaire, nous avions, d’ailleurs voulu en savoir plus en parlant publiquement avec un spécialiste connu sur Twitter pour savoir si Kim Glow avait raison. Voici notre discussion avec la personne derrière le compte D.B.S.F. qui suit de très près tous ces influenceurs.

Ce dimanche 9 mars, Kim Glow, met les choses au point dans une série de vidéos où elle indique, d’abord, qu’elle va attaquer en justice l’agence de voyages qui aurait entre-temps changé une partie de son poste : « Je dois rétablir la vérité sur un sujet qui est complètement faux à savoir que j’aurai perdu un partenariat de voyage. Je vous explique… J’était parti l’été dernier une fois dans ma vie avec cette agence à Dubaï… depuis je ne suis plus jamais parti avec cette agence… Nous n’avons jamais eu le moindre contrat ni le moindre document…

Elle explique : « Je ne suis parti qu’une fois avec eux… donc cette agence qui dit ça, le partenariat a duré le temps du voyage à Dubaï, je suis rentrée merci chacun sa route… je ne suis jamais repartie »

Elle continue : « Quand cette agence s’est rendue compte de la polémique autour de moi et de ce que ça pouvait lui rapporter… cette agence est passée d’une centaine d’abonnés à 15 000 en quelques minutes, donc elle en a profité. ». 

Elle ajoute : « Je suis entourée de très bon avocats et nous ne lâcherons pas l’affaire…. J’ai l’intention de rendre ce procès public, je vous ferai suivre l’évolution du procès. »

Kim Glow va aussi attaquer le moindre magazine « du plus petit au plus grand avec tous ces articles qui sont complètement diffamatoire même pas écrit au conditionnel en affirmant des choses sans les avoirs vérifiés… »

Si l’agence de voyages voulait surfer sur son (bad)buzz pour se faire de la promotion et avait changé son post entre-temps, pourquoi s’en prendre aux « magazines » ?

D’autant que si on lit la mise en demeure que son conseil a envoyée à l’agence de voyages (dans la vidéo et affiché par Kim Glow elle-même) il s’agit d’une mise en demeure demandant la suppression du post litigieux et d’y afficher un communiqué « rétablissant la vérité » et qu’elle déposerait, par la suite, plainte si rien n’est fait dans un délai de huit jours.

Si l’agence publie, sur ses réseaux sociaux, le communiqué comme demandé par l’avocat de Kim Glow, nous en ferons un relais comme nous le faisons à chaque fois depuis le début de cette « affaire » en expliquant les choses et en affichant les réponses de Kim Glow. Bref, bon confinement à toutes et tous car il y a tout de même en ce moment des choses incroyablement plus importantes et préoccupantes. 

MISE A JOUR : GoPromoVoyage répond à Kim Glow

« À la suite des propos tenus par Kim Glow à notre sujet, qui ont fait prendre à cette « affaire » une ampleur qui n’avait pas lieu d’être, nous tenions à réagir. La Direction a décidé, sous les conseils de nos Avocats Me Sonia Perez et Me Adrien Cohen-Boulakia de ne pas modifier le post. Celui-ci avait simplement pour objet d’informer notre clientèle et ne contient aucun élément diffamatoire ou mensonger, contrairement à ce que prétend l’intéressée. Merci aux magazines de ne plus polémiquer sur cette affaire. »

Publicité

Dernières News

Tendance

VIDÉO Kim Glow veut attaquer en justice une agence de voyages mais aussi les médias