Connect with us

Actus

La CGT RATP vient de déposer un très long préavis de grève allant du 5 février jusqu’au 9 septembre 2024

Publié

le

La CGT RATP vient de déposer un très long préavis de grève allant du 5 février jusqu'au 9 septembre 2024

La CGT-RATP, principal syndicat du transporteur public d’Île-de-France, a annoncé un préavis de grève s’étendant du 5 février au 9 septembre. Cette période inclut les Jeux olympiques et paralympiques de Paris, soulignant la portée significative de ce mouvement. Cette action est une réponse au « désaccord » exprimé par la CGT-RATP dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) et des discussions concernant d’éventuelles primes durant les Jeux olympiques.

Selon la législation française, la durée d’un droit de grève n’est pas limitée. Pour la fonction publique, dont fait partie la RATP, un préavis de grève est nécessaire et doit être communiqué à la direction au moins cinq jours avant son commencement. Ce préavis doit détailler les raisons du recours à la grève, sa zone géographique et l’heure de début, tout en précisant si la grève est limitée ou illimitée.

Publicité

L’annonce de ce préavis pendant une période aussi cruciale que celle des Jeux olympiques et paralympiques pose des questions sur l’impact potentiel sur le transport public et la gestion des flux de visiteurs. La RATP joue un rôle essentiel dans le transport en Île-de-France, et toute perturbation pourrait avoir des répercussions significatives sur l’organisation et le succès des Jeux.

Il est important de noter que le dépôt d’un préavis de grève ne signifie pas nécessairement un arrêt de travail continu pendant toute sa durée. Ce peut être une stratégie de négociation. Les agents publics ont la liberté de cesser le travail et de le reprendre à tout moment durant le préavis, à condition de déclarer leur intention de faire grève au moins 48 heures à l’avance, et 24 heures lorsqu’ils retournent au travail.

Publicité
Publicité

Mais aussi