Connect with us

Actus

Les enseignants en grève jeudi à Paris : le syndicat FSU-SNUipp demande la démission de la ministre Amélie Oudéa-Castéra

Publié

le

Les enseignants en grève jeudi à Paris : le syndicat FSU-SNUipp demande la démission de la ministre Amélie Oudéa-Castéra

Grève majeure dans l’éducation à Paris : 130 écoles fermées

Paris se trouve au cœur d’une mobilisation sans précédent dans le secteur de l’éducation. Pour ce jeudi 1er février, une grève d’ampleur est annoncée, impliquant la fermeture de 130 écoles sur les 638 que compte la ville. Cette action est une réponse directe aux récentes déclarations et politiques du gouvernement français en matière d’éducation.

Publicité

Les raisons de la colère : Déclaration controversée de la ministre et suppressions de postes

La cause immédiate de cette grève massive réside dans les propos tenus par la ministre de l’Éducation, Amélie Oudéa-Castéra, concernant la scolarisation de ses enfants dans un établissement privé, et les suppressions annoncées de 125 postes d’enseignants à la rentrée prochaine. Ces déclarations ont suscité une vague d’indignation parmi les enseignants parisiens, exacerbant le mécontentement déjà présent face aux défis du système éducatif.

Publicité

Demande de démission et revendications du syndicat FSU-SNUipp Paris

Le syndicat FSU-SNUipp Paris, principal acteur de cette mobilisation, a clairement exprimé sa position : la démission de la ministre Amélie Oudéa-Castéra est impérative. Ce syndicat, représentant une grande partie des enseignants du premier degré à Paris, voit dans cette démission un « préalable » à un « changement de cap radical » dans la politique éducative du gouvernement.

Publicité
Publicité

Mais aussi