Connect with us

Gaming / Multimédia

Emmanuel Freund (Shadow) sur Stadia de Google : « La conférence ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit »

Publié

le

« Il est difficile d’apprécier l’intérêt de Stadia pour ses futurs utilisateurs sans prix, sans catalogue et sans date de disponibilité »


Suite à la keynote de Google à la Game Developer Conference de San Francisco, Emmanuel Freund, co-fondateur et Président de Blade qui s’est lancé sur le même concept du streaming en France depuis deux ans, livre ses premières réactions.

« Nous sommes ravis d’accueillir Google sur notre terrain de jeu favori depuis 2 ans déjà : le streaming de jeux vidéo. Comme nous, ils sont convaincus que le Cloud va révolutionner nos vies. Il est difficile d’apprécier l’intérêt de Stadia pour ses futurs utilisateurs sans prix, sans catalogue et sans date de disponibilité. La conférence de ce soir ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit. Chez Shadow, nos utilisateurs dans le monde peuvent déjà accéder à n’importe quel jeu, utiliser n’importe quel logiciel, quel que soit l’écran (ordinateur, tablette, mobile ou télévision) sans compromis sur la qualité et sans différence avec un PC local. »

Shadow

Fondé en 2015 par 3 entrepreneurs, Shadow s’est lancé un défi : développer le PC du futur. Shadow est le premier ordinateur haut de gamme dématérialisé – une révolution technologique annoncée depuis des années mais considérée par beaucoup comme irréalisable. Après deux premiers tours de table en 2016, l’entreprise a levé 51 millions d’euros en juin 2017 auprès d’investisseurs de premier plan. Shadow emploie aujourd’hui près de 200 salariés répartis entre la France et les Etats-Unis.

Publicité

Dernières News

Tendance

Emmanuel Freund (Shadow) sur Stadia de Google : "La conférence ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit"