Connect with us

Réforme des retraites : l’entourage d’Emmanuel Macron a fait savoir qu’il recevrait les syndicats après la décision du Conseil constitutionnel

Publié

le

Réforme des retraites : l'entourage d'Emmanuel Macron a fait savoir qu'il recevrait les syndicats après la décision du Conseil constitutionnel

Les représentants syndicaux sont ressortis insatisfaits de leur rencontre avec Elisabeth Borne ce mercredi 5 avril. La question se pose de savoir si leur prochain entretien avec le président de la République sera similaire. Actuellement en Chine, Emmanuel Macron prévoit de rencontrer l’intersyndicale suite à la décision du Conseil constitutionnel concernant la réforme des retraites, attendue pour le 14 avril relève le site TF1 Info.

Cependant, les discussions pourraient être tendues. Il est probable que le président maintienne la même position que sa Première ministre, refusant de revenir sur l’âge de départ à la retraite fixé à 64 ans ou de retirer complètement le texte adopté par le Parlement via l’article 49.3. Face aux accusations de « crise démocratique » avancées par certains représentants syndicaux, l’entourage d’Emmanuel Macron réfute cette idée.

Publicité

Selon eux, il ne peut y avoir de crise démocratique lorsque le président et sa majorité, bien que relative, tentent de mettre en œuvre un projet démocratiquement porté et assumé.

Le 10 mars, Emmanuel Macron avait refusé de rencontrer l’intersyndicale, ne voulant pas court-circuiter le travail parlementaire et estimant que le temps de la concertation avec les syndicats était révolu. Il rappelait alors que le gouvernement avait travaillé pendant plusieurs mois avec les partenaires sociaux et les groupes parlementaires pour élaborer un projet de loi tenant compte de ces échanges. Depuis le 10 janvier, les syndicats avaient été renvoyés vers la Première ministre, qui les a finalement reçus ce mercredi 5 avril.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité
Publicité
Publicité

Mais aussi