in

La police scandalisée par un tweet d’Agnès Cerighelli après une convocation au commissariat

Agnès Cerighelli, une élue municipale de Saint-Germain-en-Laye, qui se revendique de LREM (elle a visiblement été exclue l’an dernier), est très régulièrement taclée sur Twitter pour ses propos outrageants contre la communauté LGBT+ mais aussi signalée à de très nombreuses reprises par les internautes.

Agnès Cerighelli a été « invitée » par la police à se rendre au commissariat, en audition libre, pour l’entendre concernant trois de ses tweets pour “injures publiques à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle, et de provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle. »

L’élue ne se démonte pas et diffuse elle-même sa convocation sur son compte Twitter en demandant à ses « soutiens » de venir la rejoindre devant le commissariat… mais il y a un gros problème !

Dans cette convocation, Agnès Cerighelli, n’a pas caché le nom de l’officier de police et pire, son nom est surligné en jaune fluo (nous avons caché le nom de famille).

Le Syndicat des Commissaires de la Police Nationale s’indigne et dénonce une mise en scène médiatique tout en remarquant qu’elle a pris soin de cacher son adresse à elle.

Aya Nakamura: pause plage et soleil, bikini sexy pour la chanteuse

Libération propose l’abonnement à vie