"Elle reste traumatisée": nouvelles de la collégienne agressée
Connect with us

Actus

« Elle reste traumatisée »: nouvelles de la collégienne agressée à Montpellier

Publié

le

"Elle reste traumatisée": nouvelles de la collégienne agressée à Montpellier
×

La ville de Montpellier a été le théâtre d’un événement choquant lorsque Samara, une jeune collégienne de 13 ans, a été agressée en pleine journée devant son établissement scolaire, le collège Arthur Rimbaud. L’agression, survenue mardi 3 avril, a laissé l’adolescente hospitalisée, se battant contre les séquelles physiques et psychologiques de cette violente attaque.

Hassiba, la mère de Samara, s’est exprimée sur BFMTV, partageant les détails déchirants de l’état actuel de sa fille. Sortie du coma, Samara reste profondément traumatisée par l’expérience, souffrant d’amnésie partielle et d’un état de désorientation. La mère souligne l’intensité du harcèlement que sa fille a subi de la part d’une camarade de classe, une mineure de 14 ans également scolarisée au collège Arthur Rimbaud, qui a été identifiée comme l’une des principales instigatrices de l’agression.

Un Harcèlement Prolongé et un Guet-apens

Publicité

Selon les témoignages, cette camarade de classe avait harcelé Samara pendant près d’un an et demi, allant jusqu’à lancer un appel au viol contre elle en juin 2023, un acte pour lequel elle avait été brièvement exclue du collège. L’escalade du harcèlement sur les réseaux sociaux, où un appel à l’agression avait été diffusé, révèle une préméditation et une cruauté qui ont culminé dans l’attaque brutale de mardi.

La mère de Samara critique le manque de mesures de protection de l’établissement scolaire, soulignant que, malgré ses avertissements, sa fille a été laissée sortir du collège, la mettant directement en danger. L’agression, décrite comme un acte de « barbarie » par Hassiba, a vu sa fille rouée de coups et laissée inconsciente sur le sol.

Publicité

Réactions et Conséquences

L’affaire a provoqué une onde de choc dans la communauté et soulève des questions importantes sur la sécurité des enfants dans et autour des établissements scolaires, ainsi que sur la gestion du harcèlement. Trois mineurs ont été interpellés en lien avec cette affaire, mettant en lumière la gravité des actes commis et la nécessité d’une réponse judiciaire adéquate.

Publicité
Stéphane Larue
Nos réseaux :
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google News

Partagez cet article :
Publicité

Mais aussi

Send this to a friend