Connect with us

VIDEO Pierre Niney dénonce le manque de moyens dans les services publics français

Publié

le

VIDEO Pierre Niney dénonce le manque de moyens dans les services publics français

Pierre Niney, réputé pour son talent dans le cinéma français, a utilisé sa plateforme pour dénoncer la carence de ressources dans les services publics du pays. Invité sur l’émission En aparté de Canal Plus pour promouvoir son nouveau film Le livre des solutions, réalisé par Michel Gondry, Niney a exprimé sa frustration face à cette situation.

« Ils sont exsangues, ils n’arrêtent pas de le dire, et ça n’a pas assez de répercussions », souligne Pierre Niney.

Publicité

Récits transformateurs et humanistes

L’acteur n’est pas étranger aux défis des services publics. Dans le film Sauver ou périr, il joue le rôle d’un sapeur-pompier sévèrement blessé au cours d’une intervention. « Passer ce temps avec la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, découvrir leur quotidien (…) cette expérience a été transformatrice pour moi », témoigne Pierre Niney. « C’est un humanisme qui est louable, magnifique ».

Un appel à l’action

L’acteur oscarisé va plus loin dans son plaidoyer. « Ce sont ces gens-là qui devraient être les mieux lotis parce qu’ils font des choses tellement vitales et importantes, » insiste-t-il. Niney ajoute que le manque de moyens dans ces secteurs vitaux est un problème majeur qui doit être résolu.

Publicité

« Tant qu’ils ne seront pas payés comme des gens essentiels, tant qu’ils n’auront pas des moyens et tant qu’on entendra des ‘est-ce qu’il ne faut pas privatiser quand même?’ ce sera toujours un problème », affirme-t-il.

Le porte-parole des sapeurs-pompiers de France a salué l’acteur sur X (ex-Twitter), remerciant Niney pour avoir mis en lumière ces questions essentielles.

Publicité

Ce n’est pas la première fois que Pierre Niney interpelle l’opinion publique sur ce sujet. En mai 2022, il avait déjà pointé du doigt l’état déplorable des hôpitaux publics.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité

Mais aussi