VIDÉO - VIDEO « En bande organisée » : voici les détails du nouveau talk-show de Philippe Caverivière et Alex Vizorek sur France 2

VIDEO "En bande organisée" : voici les détails du nouveau talk-show de Philippe Caverivière et Alex Vizorek sur France 2
A LIRE AUSSI

France 2 présente « En bande organisée », son nouveau programme animé par Philippe Caverivière et Alex Vizorek, prévu pour le dimanche 5 novembre à 17h45. Cette émission, très attendue pour la saison 2023-2024, avait été mentionnée lors de la conférence de presse de France Télévisions. Inspirée des late-shows américains, elle est le fruit d’une collaboration entre le groupe du service public et Satisfaction, la société de production d’Arthur.

Structure et contenu de l’émission D’une durée de 40 minutes et diffusée hebdomadairement, chaque épisode commencera par un sketch d’introduction typique des talk-shows américains. Au fil de l’émission, Philippe Caverivière et Alex Vizorek aborderont avec humour les actualités de la semaine et échangeront avec divers invités. Alex Vizorek a ironiquement mentionné que leur objectif serait de « torpiller l’interview de l’autre ». Philippe Caverivière a souligné leur volonté d’offrir un humour tranchant, rappelant la nostalgie de certaines blagues plus audacieuses.


Particularités et interventions spéciales Le show sera ponctué par des interventions d’humoristes spécialisés en stand-up, dont Lilia Benchabane et Julien Santini. Arthur a précisé que l’émission varierait en fonction des invités, évitant ainsi de limiter les animateurs. L’émission sera tournée au Studio Gabriel la veille de sa diffusion pour rester au plus près des actualités. Des épisodes « intemporels » axés sur des thèmes tels que la rentrée ou Noël seront aussi au programme.

Perspectives et ambitions pour le programme Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et des jeux de France Télévisions, a exprimé l’importance de renouveler l’humour sur leurs chaînes. Arthur a quant à lui exprimé son optimisme quant à la pérennité de l’émission, évoquant un manque actuel d’émissions humoristiques comparables aux Guignols de l’info.


A LIRE AUSSI
Partagez :