in

Un an plus tard : que pensent les Français de la limitation à 80 km/h ?

L’heure du premier bilan a sonné : voici les résultats de l’enquête* 23 % des personnes interrogées le font « très rarement » et 31 % « de réalisée au printemps 2019 par Quel-Assureur.com

Premier constat : la grogne est toujours présente… et s’est même accentuée

Il y a douze mois, lorsque est entrée en vigueur la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens et sans séparateur central, 84 % des Français étaient défavorables à cette nouvelle loi. Tandis que plus des trois quarts (76%) des personnes interrogées par Quel-Assureur.com affirment emprunter une route concernée par la limitation de vitesse à 80 km/h sur leur trajet domicile-travail, ils sont désormais près de neuf sur dix (88%) à souhaiter l’abandon pur et simple de cette loi ! 92 % des Français habitant en zone rurale (moins de 5000 citoyens) veulent voir disparaître la limitation de vitesse tant décriée et, contrairement à ce que l’on aurait pu croire, les habitants des villes sont à peine moins (84%) à souhaiter la même chose. Seulement 12 % des individus sondés sont donc favorables à la limitation à 80 km/h. Moins de 8 % des Français en zone rurale sont d’accord pour que la loi soit maintenue, et ils ne sont que 16 % en ville à rejoindre ce point de vue.

Deuxième constat : 1 français sur 5 ne respecte jamais les 80 km/h ; seulement 1 sur 4 y veille scrupuleusement !

Puisqu’ils sont toujours aussi farouchement opposés à la limitation, les citoyens de l’Hexagone la respectent-ils dans les faits ? La réponse est globalement « non », puisque 19 %, soit près d’un français sur cinq, affirment ne jamais maintenir leur vitesse à 80 km/h ou moins sur les routes nationales.

23 % des personnes interrogées le font « très rarement » et 31 % « de temps en temps ». Par conséquent, ils ne sont que 27 %, soit à peine plus d’un sur quatre, à toujours veiller à ne pas dépasser la vitesse autorisée sur les tronçons concernés.

Troisième constat : l’alternative n°1 à la limitation réside dans l’entretien des routes

Afin d’imaginer l’alternative idéale, Quel-Assureur.com a proposé diverses alternatives aux individus qui ont accepté de participer à l’enquête. Plus de huit personnes sur dix (81%) défavorables à la mesure en vigueur estiment ainsi que des routes mieux entretenues seraient bien plus efficaces dans l’optique de diminuer le nombre d’accidents sur les routes françaises.

78 % soutiennent également l’idée d’un système binaire : la limitation à 80 km/h ne concernerait que les jeunes conducteurs et les seniors, tandis que tous les autres français au volant seraient autorisés à la franchir. 64 % des participants sont d’ailleurs favorables à la vitesse médicale obligatoire pour les seniors.

78 % estiment que les barrières de sécurité, lorsqu’elles sont présentes, devraient être adaptées à tous les types de véhicules (en ce compris les motos,…) La moitié (54 %) pense que la limitation de vitesse devrait être ajustée en fonction de chaque route, tandis que 29 % sont favorables à l’éthylotest antidémarrage obligatoire pour les jeunes conducteurs.

Un peu moins d’un sur trois (27 %) jugent l’éclairage des routes insuffisant la nuit. Enfin, il est intéressant de constater que 87 % des Français sont persuadés que les radars sont disposés de manière à piéger les automobilistes. 76 % des amendes pour excès de vitesse sur des routes limitées à 80 km/h concernent d’ailleurs un dépassement compris entre 1 et 10 km/h, tandis que la moitié (48 %) des punis ont été flashés par des radars automatiques.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Comments

0 comments

France Télévisions lance « Le comptoir de l’info » premier podcast de l’information de la rédaction

VIDÉO TPMP en Tunisie: les réveils très difficiles des chroniqueurs après une heure de sommeil