in

Quand les candidats de téléréalité se filment avec des ballons hilarants mais qui, pourtant, peuvent avoir de très lourdes conséquences

Les candidats de téléréalité ne savent, décidément, plus quoi inventer pour se faire remarquer et faire de la promotion pour n’importe quel produit sans en connaître les conséquences comme des millions de jeunes ont pu voir sur les stories Snapchat ou encore Instagram.

Cette fois-ci ce sont des ballons hilarants qui font polémique depuis quelques semaines, il s’agit de protoxyde d’azote qui est un gaz principalement utilisé dans le milieu médical comme anesthésiant, et le site gouvernemental drogues info service s’empare du phénomène en alertant sur les nombreux dangers que ses consommateurs encourent.

En juillet dernier, le site Numerama expliquait que la candidate de téléréalité Sarah Fraisou (plus de 1 million d’abonnés) prenait un ballon de baudruche coloré et en aspirait le contenu montrant également une boîte en plastique remplie de ballons remplis d’un gaz hilarant qui provoque un sentiment euphorique quand le produit est aspirée.

La candidate de téléréalité n’est pas un cas isolé puisqu’il s’agit, en fait, d’un phénomène de mode et de très nombreux jeunes prennent ce gaz hilarant et, évidemment, beaucoup de collègues de la jeune femme montrent à quel point cela est « trop cool » dans leurs stories.

La youtubeuse Black Curvy Style alerte sur ce phénomène de mode depuis plusieurs semaines.

UN PRODUIT PAS INTERDIT MAIS PAS INOFFENSIF A CAUSE DES EFFETS SECONDAIRES

Une étude démontre que ce gaz hilarant est le troisième produit psychoactif le plus consommé par les jeunes Français juste derrière le cannabis et le poppers.

Même si la vente de protoxyde d’azote est légale en France, le site gouvernemental Drogues info service, liste des effets secondaires qui peuvent durer de quelques heures à quelques jours suivants l’importance des doses prises :

– Nausées et vomissements,
– maux de tête,
– crampes abdominales,
– diarrhées,
– somnolence,
– baisse de vigilance,
– vertiges,
– Acouphènes

Le site Numérama explique que le rythme cardiaque peut devenir plus irrégulier ou ralentir et d’autres effets peuvent être grave, très grave :

  • brûlure des lèvres,
  • brûle du nez
  • brulûre des cordes vocales par le froid

Numérama explique que « des prises répétées peuvent aussi amener le consommateur à manquer d’oxygène, ce qui peut entraîner la mort ou faire perdre connaissance et se blesser. » 

Enfin, à plus long terme, si les consommateurs prennent ce produit régulièrement, voici ce qui peut arriver au bout de quelques mois :

  • pertes de mémoire,
  • troubles de l’humeur et paranoïa,
  • troubles de l’érection,
  • hallucinations,
  • troubles cardiaques
  • trouble de la tension artérielle.

Une proposition de loi a été déposée au mois de février 2019 pour encadrer la vente de protoxyde d’azote.

Il est évident qu’aucun candidat de téléréalité qui se filme en prenant ce produit explique que les conséquences peuvent être dramatique à forte dose… mais en même temps la « responsabilité » à destination des jeunes qui les suivent n’a jamais été leur problème… pourtant ces candidats se font bien appeler des « influenceurs »…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Comments

0 comments

EXCLU DALS Interview Vidéo de Yoann Riou et il est très drôle

VIDÉO Nadine Morano tacle Sibeth Ndiaye : « Elle fait honte à la France et honte au Sénégal »