Connect with us

Médias

Le Parisien fait le bilan de Canal+ depuis la prise de contrôle de Vincent Bolloré et ce n’est pas joyeux !

Publié

le

Le Parisien fait le bilan de Canal+ depuis la prise de contrôle de Vincent Bolloré depuis trois ans et il faut bien avouer que le résultat n’est pas vraiment positif.

Même si le journal note des résultats positifs du groupe Canal + « en hausse de 32 % (318 millions d’euros, contre 240 M€ l’année dernière), avec un chiffre d’affaires parfaitement stable (à 5,25 milliards d’euros). », c’est surtout grâce à « la Pologne, le Vietnam et surtout l’Afrique, où le groupe ne cesse de croître. »

DE NOUVEAUX  ABONNES ABSENTS

Le nombre d’abonnés à Canal + baisse, encore et toujours en France même si le succès des offres low cost en passant par Orange, Free etc., Canal + aurait perdu 115 000 abonnés, et les clients qui paient un abonnement « normal » étaient de 6 millions fin 2014 mais ne seraient qu’à 4,95 millions en 2018.

Il faut bien avouer que les programmes en clair sont en perditions totales depuis de très nombreux mois… des programmes en clair qui sont, logiquement, un appel du pied pour « recruter de nouveaux abonnés ! Mais à 180 000 téléspectateurs avec l’émission d’Yves Calvi, nous sommes loin des 1,7 million de fans du « Grand Journal » de Michel Denisot en 2012.

Le Parisien explique que les chaînes gratuites du groupe Canal + perdent énormément d’argent même si il ne s’agit pas d’une exception sur la TNT: « Chère TNT. Le groupe Canal a de quoi être fier : même si l’écart s’est resserré avec TMC, C8 était encore, avec ses 3,3 % de part d’audience, la sixième chaîne du pays en 2017. Mais cette domination a un prix. Selon le tribunal de commerce, la chaîne de Cyril Hanouna a perdu 50,3 millions d’euros en 2016. Les autres chaînes gratuites du groupe ne se portent pas mieux avec 10,1 millions de pertes pour CStar et 31,9 M pour CNews _ qui a pourtant perdu du terrain depuis sa « relance » il y a un an. »

Enfin, Le Parisien indique que « selon une étude récente du CSA, toutes les chaînes de la TNT sont déficitaires, sauf BFMTV, Gulli ».

Le patron du groupe Canal+ se défend : « On ne fait pas d’investissement déraisonné et on ne cherche pas d’audience pour faire de l’audience »

Publicité

Dernières News

Tendance

Le Parisien fait le bilan de Canal+ depuis la prise de contrôle de Vincent Bolloré et ce n'est pas joyeux !