Connect with us

Le secteur touristique vietnamien depuis la pandémie

Publié

le

Le secteur touristique vietnamien depuis la pandémie

La crise sanitaire a durement touché l’industrie mondiale du tourisme. Il en va de même pour le Vietnam. En 2019, 18 millions de touristes se sont rendus dans ce pays d’Asie de l’Est, mais depuis la pandémie, ce nombre a chuté de manière drastique. Les frontières ont été rouvertes au début de l’année 2022, mais le flux de touristes est toujours beaucoup moins important qu’auparavant. Le gouvernement vietnamien tente de faire tout ce qui est en son pouvoir pour attirer le plus grand nombre possible de voyageurs étrangers, en proposant par exemple le visa électronique en ligne qui reste facile à demander. Néanmoins, il faudra probablement plusieurs années pour que l’industrie touristique locale se rétablisse complètement.

Les touristes chinois à la traîne

Avant l’apparition de la pandémie, les Chinois représentaient jusqu’à un tiers du nombre total de touristes visitant le Vietnam. Pourtant, en raison des restrictions strictes imposées par la Chine, les Chinois ont été interdits de voyage au Vietnam au cours des dernières années. Ce fut un coup particulièrement dur pour les régions côtières traditionnellement populaires auprès des touristes chinois. Les Vietnamiens qui ont voyagé dans leur propre pays pendant cette période ont vraiment aidé l’industrie du tourisme locale. Bien que la Chine ait encore des restrictions de sortie en 2023, on peut espérer que davantage de touristes viendront néanmoins au Vietnam.

Publicité

La politique du Vietnam en matière de visas

Dans l’industrie touristique vietnamienne, la politique des visas fait l’objet de nombreuses critiques. Par exemple, il n’est plus possible d’obtenir un visa à l’arrivée, comme c’était le cas avant la pandémie, et les voyageurs ne peuvent plus demander de visas à entrées multiples. L’option la plus couramment choisie est le visa électronique, qui est valable 30 jours. Le traitement d’une demande de visa prend souvent plusieurs jours et 30 jours ne suffisent pas à la plupart des touristes pour explorer l’ensemble du pays. Pour les voyageurs d’une certaine nationalité, comme la France et l’Allemagne, entre autres, il est possible de séjourner sans visa au pays pendant 15 jours. La plupart des voyageurs trouvent cette durée insuffisante et préfèrent donc demander un visa. Il est possible de voyager au Vietnam pendant 15 jours, puis de se rendre temporairement dans un pays voisin, comme le Cambodge, et de revenir ensuite au Vietnam avec un visa de 30 jours, mais cela crée évidemment beaucoup de tracas. Il est également difficile de prolonger le visa pour le Vietnam. En ​effet, cela ne peut se faire que par le biais d’une demande auprès du bureau local de l’immigration, qui doit être entièrement rédigée en vietnamien.

Les conditions du visa électronique pour le Vietnam

Lorsque vous faites une demande de visa pour le Vietnam, vous devez remplir certaines conditions. Tout d’abord, vous devez être en possession d’un passeport valable au moins six mois après votre arrivée à destination. En outre, vous devez indiquer le but de votre voyage. Après avoir soumis votre demande, vous ne pouvez plus modifier ce but du voyage. Vous pouvez choisir des motifs de voyage tels que le tourisme, les affaires et l’éducation. Vous avez également la possibilité de demander un visa de transfert ou de sélectionner le but du voyage en tant que bénévole. Avant d’entamer votre voyage au Vietnam, vous devez également planifier modestement votre voyage. Par exemple, vous devez déjà avoir réservé un vol aller et retour, une adresse d’hébergement et vous devez indiquer par quels postes-frontières vous entrerez et sortirez du pays.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité

Mais aussi