Connect with us

SÉLECTION DE LA RÉDACTION

Le développement durable est-il une utopie ?

Publié

le

Le développement durable est un sujet très en vogue aujourd’hui. Discuté et débattu, le développement durable est au centre de la politique mais aussi des médias. Et pourtant, le but initial du développement durable est d’aider les populations à vivre mieux sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins. Le développement durable est-il une utopie ou une réalité ? Peut-on vraiment protéger les générations à venir ?

Un concept idéologique

Depuis la révolution industrielle, notre société a connu un développement sans précédent mettant en cause notre planète, sans mesurer les conséquences de l’évolution de notre mode de vie. On ajoute aussi la mondialisation, l’inégalité entre pays riches et pauvres mais aussi une croissance en termes de population incroyable. Ainsi, le développement durable implique non seulement une réduction des inégalités sociales mais aussi le respect de l’environnement, en définitive il se concentre sur 3 « piliers » : écologie, économie et social.

L’utopie du développement durable

L’idée qu’il suffirait d’améliorer les dimensions économiques, écologiques et sociales d’un pays pour corriger les dégâts de décennies de mal traitement sur notre planète et notre population semble difficile à croire. Et pourtant, on retrouve toujours cette théorie lors de rassemblements de l’ONU, le terme de développement durable est aujourd’hui utilisé comme un mantra ou une formule magique.

On retrouve pourtant une certaine prise de conscience et même une évolution positive de certains pays européens dans leurs consommations énergétiques par exemple mais on ne peut pas dire que le développement durable fasse partie de la culture ou d’une valeur phare des sociétés occidentales. Nombreux sont ceux qui affirment que les objectifs de développement durable couvrent un trop grand nombre de problèmes et devraient être plus ciblés s’ils doivent être atteints au cours des douze prochaines années mais aussi offrir des solutions réalistes comme des programmes d’éducation et des formations professionnelles axées sur la sensibilisation à l’environnement. On rencontre aussi une incrédulité du public, prenons l’exemple du Royaume-Uni. En effet, la BBC a rapporté en 2008 que la plupart des Britanniques ne croyaient pas que le réchauffement climatique et les changements climatiques étaient liés aux activités humaines malgré les discours et les images/vidéos relayées sur les réseaux sociaux et médias. Alors comment peut-on avancer et mettre en place des stratégies lorsque la population n’y croit pas ?

Reprendre à zéro

Et pourtant des personas comme Greta Thunberg témoigne d’une vraie sensibilisation individuelle sur la crise environnementale. Il est probable que le développement durable ne soit jamais une réalité pour tous les pays du monde mais il est impératif de continuer à chercher des solutions pour améliorer l’état de notre planète et des individus, c’est notre devoir pour les générations futures.

Publicité

Dernières News

Tendance

Le développement durable est-il une utopie ?