Connect with us

L’Arcom pourrait-elle décider de ne pas renouveler la fréquence de C8 à cause des propos tenus dans TPMP ?

Publié

le

L'Arcom pourrait-elle décider de ne pas renouveler la fréquence de C8 à cause des propos tenus dans TPMP ?

La ministre de la culture, Rima Abdul-Malak, était interrogée dans Le parisien et elle a évoqué le cas Cyril Hanouna et plus précisément les différents « dérapages en direct » de l’animateur de Touche pas à mon poste » de ces dernières semaines qui ont fait polémique aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la sphère politique. Elle est notamment revenue sur d’éventuelles sanctions.

Rima Abdul-Malak explique : « L’Arcom dispose déjà d’une large palette de sanctions pour agir, définie par la loi, qui vont de l’amende, au retrait d’autorisation de la chaîne en passant par la suspension du programme »… Faut-il renforcer encore ce cadre ? Les états généraux du droit à l’information permettront de discuter d’éventuelles évolutions législatives. C8 a déjà été sanctionnée. Quand Cyril Hanouna insulte un invité de son émission, qu’il soit élu ou non, quand il appelle à une justice expéditive dans l’affaire Lola, c’est à la justice et à l’Arcom de se prononcer »

Publicité

Et de savoir si l’Arcom était en mesure de ne pas renouveler l’autorisation de diffusion de C8, la ministre de la culture ajoute : « Ce serait totalement exceptionnel, je ne dis pas que c’est ça qui va arriver, je rappelle simplement que c’est une hypothèse sur laquelle l’Arcom aura à se prononcer ».

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Lire la suite
Publicité

Mais aussi