Complément d’enquête (France 2) s'intéressera aux enfants
Connect with us

Complément d’enquête (France 2) s’intéressera aux enfants déshérités le 5 avril

Publié

le

Complément d’enquête (France 2) s'intéressera aux enfants déshérités le 5 avril
×

Autour de la succession de Johnny Hallyday, la bataille s’annonce sanglante. D’un côté, ses enfants Laura et David, qui estiment avoir été rayés du testament, de l’autre, l’héritière Laëticia et son clan : les Boudou, une famille influente, soupçonnée d’avoir fait main basse sur le patrimoine du rocker. Comment les Boudou, patrons de pizzeria et de discothèque au Cap d’Agde se sont-ils emparés de l’empire Halliday ? Ont-ils spolié les enfants de Johnny ?

Complément d’enquête sur les déshérités, ces fils et filles qui réclament leur part du gâteau mais n’en recueillent parfois que des miettes. A-t-on le droit de déshériter ses enfants ? Le code civil l’interdit. Pourtant, selon une étude récente, 1 Français sur 5 souhaiterait ne rien laisser à sa progéniture. Expatriation, assurances vie… des petits malins ont trouvé la combine pour éviter que leur argent ne tombe entre les mains d’un fils cupide ou d’une fille aux abonnés absents. Complément d’enquête vous dévoile aussi un métier méconnu et qui peut rapporter gros : généalogiste. Mandaté par un notaire, il se charge de retrouver les héritiers perdus dans la nature. Mais attention aux arnaques : certains généalogistes se serviraient très largement sur les héritages avant de les restituer aux légataires… du moins ce qu’il en reste.

 

Publicité

 

Les Boudou : un clan aux manettes

Publicité

 

C’est l’autre famille de Johnny, plus discrète, plus sulfureuse. Autour de Laëticia, il y a son père André, ancien roi de la nuit au Cap d’Agde rattrapé par le fisc,  sa grand-mère Elyette alias Mamie Rocker, gérante de l’empire Hallyday, et Grégory, qui en cas de décès de sa sœur, gérera tous les droits artistiques du rocker, estimés à plusieurs dizaines de millions d’euros. Enquête sur un clan soudé, défendu par les uns, soupçonné par les autres d’avoir volé l’héritage de la légende française.

Publicité

 

Une enquête de Nathalie Sapena

Publicité

 

 

Publicité

Tu n’auras pas un sou !

 

Publicité

En France, on ne plaisante pas avec l’héritage. Léguer son patrimoine à ses enfants est une obligation, c’est ce qu’on appelle la « réserve héréditaire ». Mais il existe des astuces pour contourner la loi. La plus simple ? Traverser la frontière. Depuis deux ans, le Pays basque espagnol autorise la possibilité de déshériter ses enfants, au profit de son conjoint. Complément d’enquête est allé à la rencontre de ces Français prêts à tout pour ne pas verser un centime à leurs descendants.

 

Publicité

Un reportage de Rola Tarsissi

 

Publicité

 

Chasseur d’héritages

Publicité

 

C’est un métier à mi-chemin entre celui de notaire et de détective. En France, 130 études de généalogistes enquêtent chaque jour pour retrouver la trace d’héritiers potentiels, moyennant une juteuse commission, jusqu’à 40 % directement prélevée sur les legs ! Complément d’enquête sur une profession peu réglementée et ses dérives : à Paris, deux cabinets de généalogistes sont soupçonnés d’avoir détourné l’héritage de près de 1900 clients. Ils auraient utilisé l’argent… pour éponger leurs dettes.

Publicité
Stéphane Larue
Nos réseaux :
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google News

Partagez cet article :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité

Mais aussi

Send this to a friend