Connect with us

Médias

AUDIO Laurence Boccolini répond à Gilles Verdez dans TPMP: « Il faut laisser les gens s’exprimer, je m’en fous complètement »

Publié

le

Le chroniqueur de Touche pas à mon poste, Gilles Verdez, avait taclé Laurence Boccolini, qui vient d’arriver sur France 2 avec le jeu Mot de Passe. Il avait qualifié l’animatrice de « Titanic de la télé » et lançait « chacune de ses interventions est une catastrophe, aucune blague ne fait rire, elle ne fonctionne pas du tout. Elle traverse l’émission comme un fantôme, c’est un animateur en carton. On l’avait annoncé, le fiasco est là au bout d’une émission ». Cyril Hanouna avait toutefois tempéré en expliquant « que la première c’est toujours compliqué » et de s’en prendre aux internautes qui avaient critiqué l’animatrice sur les réseaux sociaux.

Laurence Boccolini a répondu à Gilles Verdez dans l’émission Focus Écran (disponible en podcast) : « Je ne suis pas définie par l’avis négatif de gens qui ne me connaissent pas. Je ne pense pas et je ne connais pas un animateur, un acteur, un producteur, un réalisateur qui se lève le matin en se disant ‘mince dans l’émission, hier soir, ce monsieur là a dit ça sur moi, je vais évidemment changer ma carrière et écouter ce qu’il dit’. Je n’en connais pas. Donc, il faut laisser les gens s’exprimer, s’ils ont envie de dire des choses épouvantables sur nous, si ça leur fait plaisir… »

Elle ajoute : « En ce moment, il n’y a pas beaucoup de travail et je comprends qu’il faut qu’il travaille, donc ça ne me touche pas, je m’en fous complètement… Moi, je ne regarde pas ces émissions là. Ça fait belle lurette que je m’en fiche, ils peuvent raconter ce qu’ils veulent, ça n’a jamais changé quoi que ce soit dans le PAF et ça ne changera rien. Après, on est tous humains. Il y a des attaques qui m’ont blessé, c’est pour ça que j’ai fermé mon compte Twitter parce que je n’avais pas envie de lire des hordes de saletés… Si ça les amuse et surtout, si ça leur permet de justifier leur cachet… ça m’est totalement égal. »

Et de terminer : « Ça n’a jamais changé quoi que ce soit à une émission ou à la façon dont un animateur travaille. Il faut laisser les gens jouer entre eux. C’est tout ! Personnellement, je n’écoute pas, je les lis pas et je ne suis pas défini par la négativité et la toxicité de certains propos… ça définit ce qu’ils sont, eux, mais pas moi. »

Publicité

Dernières News

Tendance

AUDIO Laurence Boccolini répond à Gilles Verdez dans TPMP: "Il faut laisser les gens s'exprimer, je m'en fous complètement"