Connect with us

Médias

VIDEO Patrick Sébastien répond à Delphine Ernotte « Le premier responsable c’est celui qui le fout à la porte »

Publié

le

MISE A JOUR : Patrick Sébastien contre-attaque et répond à Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions, dans une vidéo qu’il a postée sur Youtube. L’ancien animateur de France 2 se défend et fait le bilan de toutes ses années à l’antenne sur le service public.

Patrick Sébastien explique dans sa vidéo : « J’avais envie de vous parler parce que je viens de lire un article dans lequel Mme Ernotte, la patronne du service public, déclarait que si « Le Cabaret » s’était arrêté, j’en étais le seul responsable parce que l’émission vieillissait, que je ne voulais pas la moderniser et qu’elle ne faisait pas suffisamment d’audience. Alors, je voudrais d’abord dire que quand quelqu’un se fait virer de quelque part, le premier responsable, c’est quand même celui qui le fout à la porte, mais ça c’est un détail »

Il ajoute : « Je voulais vous dire que effectivement, je suis responsable. Je suis responsable d’avoir voulu continuer cette émission comme elle était parce qu’elle faisait plaisir à des millions de gens et qu’au niveau de l’audience, je la trouvais suffisamment satisfaisante. La preuve, c’est que les émissions qu’on a mis à sa place le samedi soir après n’ont pas fait l’audience que nous on faisait. Je suis responsable, c’est vrai, du réveillon du 31 décembre, pendant des années où on a battu TF1 avec le service public, enfin jusqu’à ce que moi je m’en aille. Et puis, pendant des années, on a réussi à faire avec ‘Le plus grand cabaret du monde’ jusqu’à la dernière année, la plus grosse part de marché de la chaîne de l’année. »

« Je suis responsable aussi de l’héritage, malgré moi, parce que la nouvelle émission que vous allez voir, qui s’appelle ‘Spectaculaire’ (animée par Jean-Marc Généreux), dans cette émission, vous allez retrouver plein de numéros que vous avez déjà vus dans ‘Le plus grand cabaret du monde’. Alors, c’est malgré moi, mais avouez que c’est quand même très généreux de ma part. Je suis responsable de tout ça. Je suis responsable surtout d’avoir voulu faire de la télévision, non pas pour ceux qui la dirigent, mais pour ceux qui la regardent. Je suis responsable, bien sûr, de ne pas avoir eu les relations qu’il faut et de ne pas avoir cirer les pompes des gens importants. Mais ça, c’est moi. Qu’est ce que vous voulez? Je suis responsable surtout de ma liberté d’artiste. C’est le prix de la liberté. Alors, je n’ai plus le droit, je suis interdit de service public, mais personne ne m’empêchera jamais de venir vous voir, de venir vous distraire, de venir vous dire ce que j’ai sur le coeur… C’est ma liberté d’artiste. »

CE QU’IL S’EST PASSE

La patronne de France Télévisions Delphine Ernotte est revenue sur l’éviction de Patrick Sébastien dans la version française du magazine américain « Forbes » qu’Europe 1 a pu lire et il faut bien avouer qu’elle n’est pas tendre avec son ancien animateur et producteur.

Selon Delphine Ernotte « Le Plus grand cabaret du monde » qu’animait Patrick Sébastien, « était formidable par certains côtés, vieillissait un peu… Pas tant les numéros qui étaient présentés que ce qui se passait autour. L’audience baissait fortement. On a donc demandé à Patrick Sébastien d’évoluer, de moderniser le concept, mais il a décliné. »

Ce serait donc ce refus de se moderniser qui aurait motivé son éviction mais elle avoue que « Patrick Sébastien est très doué, c’est un grand animateur, il sait repérer des talents incroyables, j’aurais sincèrement préféré qu’il nous dise : ‘OK, je comprends, on bosse’. On l’aurait toujours à l’antenne ». 

Publicité

Dernières News

Tendance

VIDEO Patrick Sébastien répond à Delphine Ernotte "Le premier responsable c'est celui qui le fout à la porte"