Connect with us

VIDEO Nabilla sur les attaques des personnalités : « En me rabaissant, ils m’ont donné une forme de rage qui m’a permis d’arriver à avoir ce que j’ai aujourd’hui »

Publié

le

VIDEO Nabilla sur les attaques des personnalités : "En me rabaissant, ils m'ont donné une forme de rage qui m'a permis d'arriver à avoir ce que j'ai aujourd'hui"

À l’occasion de la diffusion de sa nouvelle émission « Cosmic Love » sur Amazon Prime à partir du vendredi 6 janvier 2023, Nabilla était invitée sur le plateau de « C à vous » le mercredi 4 janvier.

Des archives de programmes où elle avait reçu des insultes ont été diffusées. Ariel Wizman a déclaré « Vous n’avez pas fait Le journal du hard, vous auriez peut-être dû commencer par-là ? » et Patrick Sébastien a déclaré « C’est une branche voisine de la prostitution ».

Publicité

Nabilla a réagi aux propos choquants reçus lorsqu’elle avait 19 ans. Elle a déclaré « Je trouve qu’à l’époque, c’était assez violent, étant donné que j’avais 19 ans. Je n’avais peut-être pas la mode dans la peau, je me cherchais un petit peu. Mais le faire devant tout le monde et surtout se faire insulter par des hommes, je trouve que c’est encore plus violent, parce qu’on est sexy, on met des décolletés, on a des hauts talons. Je pense que ça ne se fait plus maintenant et heureusement que l’époque a évolué parce que ce sont des choses assez graves. Quand je vois ces images et que je prends du recul, je trouve ça assez choquant. »

Le journaliste Mohamed Bouhafsi a demandé à Nabilla si elle considérait que sa vie actuelle était une sorte de revanche sur les attaques subies dans le passé. Nabilla a répondu « Ce que ces gens-là ne savent pas, c’est qu’en me rabaissant, en me parlant mal, ils m’ont donné une forme de rage qui m’a permis d’arriver à avoir ce que j’ai aujourd’hui. C’était mon moteur, de leur prouver que je n’étais pas simplement une fille bête avec des talons et un décolleté ». Elle a conclu en disant « Je remercie ces gens-là aujourd’hui, parce que c’est grâce à eux que j’ai une très belle vie ».

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité

Mais aussi