Connect with us

France et Monde

Un coiffeur verbalisé alors qu’il poursuivait son activité pendant le confinement

Publié

le

Alors que les commerces n’ont pas le droit d’ouvrir sauf en cas de première nécessité durant le confinement, un coiffeur de Montpellier a eu le malheur de voir la police débarquer dans son salon.

Alors que les forces de l’ordre procédaient à un banal contrôle, un homme qui n’avait pas son attestation de sortie a lancé aux policiers qu’il s’était rendu chez le… coiffeur. Après s’être rendu sur place, la police se retrouve devant un salon fermé de l’extérieur mais bien ouvert à l’intérieur avec six clients qui attendaient sagement leur tour.

Les clients qui avaient touts leur attestation et avait coché la case « achat de première nécessité » ont tous été verbalisés, relate France Bleu, tout comme le gérant du salon de coiffure qui a écopé d’une amende de classe quatre pour « ouverture sans autorisation ».

Si le gérant se refait prendre la main dans le sac, son salon pourrait faire l’objet d’une fermeture administrative de trente jours à compter de la fin du confinement.

Publicité

Dernières News

Tendance

Un coiffeur verbalisé alors qu'il poursuivait son activité pendant le confinement