in

Stéphane Hénon : « Je préfère être enfermé dans Plus Belle La Vie que dans rien »

Cette semaine le comédien Stéphane Hénon alias Jean-Paul Boher de la série Plus Belle La Vie était l’invité de Télépro. La version audio est a écouter en bas de l’article.

Son rapport avec les gens dans la rue :

« Les gens m’appellent Jean-Paul Boher, mais de plus en plus font l’effort de m’appeler Stéphane Hénon.

Les gens me tutoient, me touchent facilement, je fais parti de leur famille.

Quand je manque d’amour, je vais sur une terrasse, je m’assoie face à la rue et j’attends. Et là, les gens viennent me voir en me disant que c’est super, qu’il adore mon personnage. »

Sur le stress qu’il peut y avoir à ne jamais savoir si il va rester longtemps ou pas dans la série :

« Si tu stresses, tu changes de métier dans ce cas là. Avec la société actuelle, on ne fait plus un seul métier, on est un peu tous intermittent. »

Sur la famille Plus Belle La Vie avec les autres comédiens et l’équipe technique :

« C’est une grande famille, il y a des gens que tu apprécies plus que d’autre, il y a des engueulades comme dans une vraie famille. On s’aime et on va dans le même sens, c’est à dire d’améliorer Plus Belle La Vie. Le prime est d’une qualité supérieure aux autres que ce soit dans le jeu ou dans la technique. »

Sur la concurrence des autres séries comme Demain nous appartient et Un si grand soleil :

« Tout le monde se dire vers le haut. Il y a de la place pour tout le monde, ça donne du travail à des techniciens, comédiens… »

Sur la perte de téléspectateurs depuis le décalage horaire de Plus Belle La Vie et le lancement d’Un si grand soleil :

« C’est un choix de la chaîne, c’est toi qui le dit. Je ne veux pas faire le faux cul. Bien sûr qu’on a perdu du monde surtout si il y a une actualité forte. On les récupère en replay et au final on a perdu personne. Les gens regardent différemment.

France 2 sort une nouvelle série, c’est normal qu’ils veulent la mettre en avant. »

Sur le fait qu’en tant que comédien dans Plus Belle La Vie, il a perdu des rôles :

« Forcément, on a des cases en France. On nous pose dans des cases. […] Je préfère être enfermé dans Plus Belle La Vie que dans rien. Sinon, tu restes un chômeur toute ta vie. En tant que comédien, on a besoin de travailler pour exister sinon on est rien, on est chômeur et encore faut avoir des heures pour être chômeur.

Au début, dans Plus Belle La Vie on était snobés par le snobisme parisien. Maintenant, des comédiens viennent jouer dans des séries parce que c’est du travail et du travail il y en a moins. »

Découvrez Alexandre Pesle avec son One Man Show « Conseils à des jeunes qui veulent rire de tout »

Première édition du Concours Mondial de la Radio