in

Paris : une jeune maman frappée par un voisin et qui n’arrive pas à porter plainte alerte le gouvernement, Marlène Schiappa se saisit du dossier

, Paris : une jeune maman frappée par un voisin et qui n’arrive pas à porter plainte alerte le gouvernement, Marlène Schiappa se saisit du dossier, Stéphane Larue

Le récit de cette jeune maman Amélie Challeat sur Instagram est glaçant et émeut les réseaux sociaux depuis quelques heures. Elle décrit la violente agression qu’elle a subi cette semaine par un voisin alors qu’elle revenait de l’hôpital avec son bébé né extrême prématuré et fragile. Elle poste également une photo de son visage tuméfié.

Elle explique qu’il s’agit d’un « voisin, homme âgé, blanc, propriétaire, riche » qui « n’a pas supporté que je laisse la voiture 5 min devant la porte de l’immeuble pour rentrer mon bébé en poussette dans l’immeuble par moins 5 degrés et de la neige partout. Dans le hall de l’immeuble il m’a hurlé dessus en me disant que je n’avais pas le droit de laisser la voiture, qu’il fallait que je la gare ailleurs. Je lui ai dit de nous laisser tranquille, qu’on en avait pour quelques minutes, qu’on revenait de l’hôpital, que j’avais appris la mort de ma mère la veille. »

Elle raconte que ce voisin a tenté de l’empêcher de rentrer chez elle puis l’a frappé au visage de « toutes ses forces » alors qu’elle tenait la poussette de son bébé, se retrouvant à terre et perdant même un instant connaissance.

« Depuis mercredi, j’essaie de porter plainte, la police refuse de me donner un rendez vous »

Amélie continue : « Les policiers sont arrivés. L’agresseur est parti avec Hamza au commissariat. Je ne pouvais pas y aller car j’allaite et que Shéérazade est trop fragile pour aller dans un commissariat. Aujourd’hui, depuis Mercredi, j’essaie de porter plainte. J’essaie d’obtenir un rendez vous pour ne pas attendre pendant 4h au Commissariat de la goutte d’or, avec ma fille, trop fragile pour le supporter. Aujourd’hui la police refuse de me donner un rendez vous et me dit que je dois me présenter et attendre comme tout le monde. »

Elle ajoute : « Aujourd’hui nous sommes en 2021, une femme avec son bébé malade, peut se faire frapper, et ne peut pas porter plainte. Les policiers ont plutôt conseillé à Hamza de « trouver une entente entre voisins. »

La jeune femme alerte le gouvernement : « Est-ce que le combat contre la violence faite aux femmes est toujours cause nationale? @gerald_darmanin @emmanuelmacron @marleneschiappa @policenationale je ne voulais pas en parler ici parce que la période est très compliquée mais je cherche une avocate spécialisée dans les violences faites aux femmes. »

Marlène Schiappa se saisit du dossier

Sur Twitter, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a pris connaissance de cette affaire : « J’ai été alertée sur ce post en début d’après-midi, mon équipe a immédiatement pris contact avec la jeune maman. La préfecture est mobilisée à ma demande et recevra Amélie, si elle le souhaite, dès demain. »

Sur son compte Instagram Amélie C. explique qu’elle est submergée par les messages de soutien mais ne souhaite pour le moment pas parler à la presse étant en deuil. Elle indique dans une storie : « Je veux juste qu’on se rende compte que la violence faites aux femmes n’a pas lieu dans les milieux défavorisés. Je voulais juste porter plainte. J’ai réussi à obtenir un rendez-vous lundi pour le faire sans attendre des heures au commissariat avec mon bébé fragile en plein coronavirus grâce à votre mobilisation. »

Ecrit par La rédaction

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

, VIDEO Découvrez le clip « Champs Elysées » de Saty Djelass avec son père Djuna Djanana (papa aussi de Gims et Dadju), Stéphane Larue

VIDEO Découvrez le clip « Champs Elysées » de Saty Djelass avec son père Djuna Djanana (papa aussi de Gims et Dadju)

, VIDEO Léa Tchéna reprend « Donne-moi ton coeur » / « Femme like U », Stéphane Larue

VIDEO Léa Tchéna reprend « Donne-moi ton coeur » / « Femme like U »