Connect with us
Stephane Larue

Téléréalité

Le papa de Morgane (Secret Story) balance et tacle Castaldi et Lemaître « Oui, Secret Story est un programme à 70 % bidonné »

Publié

le


L’ex-candidate de secret Story, Morgane, diffusait sur sa chaîne Youtube, une vidéo où elle expliquait ce qu’elle pensait de son aventure dans la Maison des secret et n’étant plus contractuellement liée elle n’a pas hésité à balancer. Un témoignage qui aura fait beaucoup de bruit sur les conditions des candidats de l’émission de téléréalité.

À l’époque le secret de Morgane était « Mon père s’appelle Brigitte », ce dernier avait changé de sexe et c’est sur son site internet que Brigitte Boreale révèle encore plus de choses et tacle Benjamin Castaldi et Adrien Lemaître qui travaillait pour Secret Story alors qu’ils revenaient sur l’émission dans Touche pas à mon poste.

Brigitte explique en préambule : « N’ayant, pour ma part, jamais été liée par aucune clause de confidentialité, et terminant une enquête de plusieurs années sur Secret Story, Endemol et la téléréalité d’enfermement, je vais me permettre d’apporter ici plusieurs éclaircissements qui devraient en intéresser plus d’un. Et faire tomber quelques masques supplémentaires. »

Dans son texte il met à mal « La défense bien mal inspirée du duo Lemaître-Castaldi n’a fait que souligner les travers du tandem Endémol-TF1. Les “petits arrangements” bien maladroitement avoués par Adrien Lemaître ont pris des allures de grosses arnaques dans l’esprit de milliers de téléspectateurs. »

Et ajoute (ce sont ses chiffres) : « À propos d’arnaque, rappelons simplement que lors de la saison 5, les candidats étaient rémunérés 493 euros bruts par semaine alors que les recettes publicitaires du programme s’élevèrent à près de 52 millions d’euros ! Sans parler des appels et sms surtaxés qui corsent l’addition de 15 à 20 millions complémentaires. Et du contrat qui assurait 600.000 euros à Benjamin Castaldi pour ces 3 mois. »

Nous vous proposons de lire ce long texte sur le site de Brigitte Boreale

Les + lus