Connect with us

La démolition du «Signal» a commencé à Soulac-sur-mer en Gironde

Publié

le

Sans titre 1

La démolition de l’immeuble « Le Signal » à Soulac-sur-mer en Gironde a commencé ce vendredi 3 février. Ce bâtiment, construit en 1967 à 200 mètres de l’océan, est devenu symbole de l’érosion du littoral atlantique en France en raison de la montée des eaux. Il n’est aujourd’hui plus éloigné que d’une vingtaine de mètres de l’océan.

L’histoire chaotique de « Le Signal » a débuté en 2014. Suite à une série de grandes marées et de fortes houles, l’immeuble s’est retrouvé à quelques mètres de l’océan et sa structure s’est fragilisée, menaçant même de s’effondrer. Les autorités ont alors décidé son évacuation et les 78 logements qu’il comprenait ne sont plus habités depuis près de dix ans.

Publicité

Fin 2020, après six ans de procédure juridique, les copropriétaires ont obtenu une indemnisation de 70% de la valeur originelle de leur logement. Cependant, cet « accord one shot » ne fera pas jurisprudence pour éviter d’élargir le fonds « Barnier », qui est destiné uniquement aux risques naturels majeurs, aux milliers de propriétaires menacés par l’érosion du littoral.

Selon le Groupement d’intérêt public (GIP) littoral, entre 750 et 6.700 logements et commerces pourraient être avalés par l’océan d’ici à la moitié du siècle dans la région Nouvelle-Aquitaine si rien n’est fait. 31 communes sur le littoral aquitain sont aujourd’hui menacées par la montée des eaux. Les scientifiques de l’Observatoire prédisent que le littoral sableux du golfe de Gascogne pourrait reculer de 50 mètres et les côtes rocheuses du Pays basque de 27 mètres d’ici 2050.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Lire la suite
Publicité

Mais aussi