Connect with us

Hi, what are you looking for?

MÉDIAS

Jean-Marie Bigard à propos de Christine Angot : “Elle est atrophiée de la vanne, de la rigolade. Rire c’est comme si c’était vendre son âme au diable.”

IL A DIT
Jean-Marie Bigard
A propos de Christine Angot
(Dans le rétro – France Bleu)

 

“Christine Angot est atrophiée de la vanne, de la rigolade. Rire c’est comme si c’était vendre son âme au diable. Tout ce qui est drôle, tout ce qui est humour, elle le rejette. Elle aurait besoin d’une bonne thérapie émotionnelle de groupe.

Quand elle critique par exemple Laurent Baffie ou quand elle dit : ‘vous humiliez les gens !’, elle a juste oublié que c’est un devoir pour nous d’aller vers les gens, quitte à dire ‘T’es moche !’ et puis de lui faire un bisou tout de suite derrière. Laurent sait très bien naviguer sur cette corde.”

Écrit par

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

A lire également

Traduction

Derniers articles

MÉDIAS

Mais qu’arrive t-il à Fabien Lecoeuvre ? Ce garçon s’en prend à la chanteuse Hoshi la qualifiante d’être effrayante lors d’une émission sur la...

LIVRES / BD / MANGAS

Dans Médias, le grand errement, Nicolas Vidal cherche à analyser la raison d’être de la défiance d’une grande partie des Français à l’égard des...

MÉDIAS

La chaine info du Groupe TF1 annonce l’arrivée de Ruth Elkrief, l’une des plus grandes journalistes politiques en France. Elle renforcera l’équipe des signatures de...

SÉRIES TV

Rick and Morty continue de défier le continuum espace-temps et revient avec une nouvelle saison inédite un an seulement après la fin de la...

LIVRES / BD / MANGAS

Le 21 octobre 2021, Astérix, Obélix et Idéfix sont de retour pour une 39e aventure. Accompagnés du plus célèbre des druides, ils s’apprêtent à...

FRANCE / MONDE

Orange annonce le lancement dès le 19 mars de la 5G à Paris. Afin de permettre à ses clients de pouvoir bénéficier pleinement des...

Jean-Marie Bigard à propos de Christine Angot : "Elle est atrophiée de la vanne, de la rigolade. Rire c'est comme si c'était vendre son âme au diable."