Connect with us

Sélection de la rédaction

High Score, le dernier documentaire Netflix qui parle aux gamers

Les bornes d’arcade ont une importance capitale dans l’émergence du jeu vidéo

Publié

le

Photo : Senad Palic, CC0

Depuis quelques années, Netflix arrive à disrupter les contenus télévisuels en surfant souvent sur la vague. Alors que les médias traditionnels oublient trop souvent certains pans entiers de la culture, le service de streaming s’est fait une spécialité de proposer des formats qui plaisent aux générations Y et Z comme le récent partenariat conclu avec un énorme groupe de rap français.

Le retrogaming, plus qu’un effet de mode

Si les jeux vidéo sont aujourd’hui devenus un loisir largement mainstream grâce à l’investissement d’énormes entreprises comme Sony (Playstation), Microsoft (XBox) ou Amazon (Twitch), ça n’a pas toujours été le cas.

Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître comme dirait Charles Aznavour. Des années 70 et l’arrivée de l’Atari 2600 dans les salons de quelques chanceux à la première guerre des consoles entre Nintendo et Sega, la route fut longue pour l’acceptation de la pratique du gaming. À cette époque, être surnommé de geek était forcément péjoratif et il était compliqué d’expliquer à des néophytes pourquoi on aimait tant passer des heures derrière son écran à jouer à Pong ou Mario.

Cette époque a pourtant fait émerger de nombreux titres et franchises mythiques. Les plus grands classiques du monde du jeu vidéo font depuis quelques années un retour en force auprès de la communauté des gamers. À l’image d’Hollywood qui a tendance à faire de nombreux remakes de ses meilleurs films des années 1980/1990, le monde du gaming a aussi activé le mode Madeleine de Proust avec certains de ses protagonistes comme RyuPacmanLuigiSonic ou Samus vous évoquent forcément quelque chose si vous êtes fan de retrogaming.

C’est en suivant ce retour en force que Netflix a décidé de créer une série documentaire pour retracer l’histoire du jeu vidéo.

High Score : la genèse des projets les plus importants du jeu vidéo

Avec High Score, vous découvrez l’histoire qui se cache derrière la création de monuments du jeu vidéo – Photo : Senad Palic, CC0

Alors qu’il pèse aujourd’hui une somme énorme, le marché des jeux vidéo n’était pas encore une histoire de gros sous à ses débuts. Plutôt que de partir sur cet aspect chiffré qui accapare les médias aujourd’hui quand ils parlent du monde vidéoludique, Netflix s’est efforcé de raconter des histoires, des anecdotes, de mettre en avant des passionnés et des gens de l’ombre.

Sortie depuis le 19 août dernier, High Score (une habile référence à la volonté des joueurs d’avoir le meilleur score sur les bornes d’arcade), propose 6 épisodes qui vont de 37 à 47 minutes chacun. Cette première saison n’oubliera personne en chemin pour couvrir les deux premières décennies du jeu vidéo : la période arcade avec Space Invaders et Pac Man, l’émergence de Nintendo au travers du mythique Donkey Kong, les premiers RPG comme Final Fantasy, la mythique concurrence entre Super Nintendo et la Megadrive, les jeux de combats comme Street Fighter et Mortal Kombat ou enfin le passage de la 2D à la 3D dans les années 1990.

Un documentaire autant pour les connaisseurs que pour les néophytes

La grande force de cette série documentaire est qu’elle ne rejette aucun téléspectateur. Si vous n’avez jamais touché une manette de votre vie, peu importe, vous allez être happé par l’émergence de tout un domaine culturel et par la passion communicative des acteurs montrés à l’écran. 

On a particulièrement apprécié de voir des personnalités reconnues témoigner pour apporter leur vision de l’époque et ajouter du contexte aux images d’archives. L’histoire d’Howard Scott Warshaw dans le premier épisode nous a également fortement marqués, mais on préfère ne pas vous spoiler.

Un must see donc pour mieux comprendre l’industrie vidéoludique et s’apercevoir du changement avec ce qu’il se passe aujourd’hui. Après avoir fini High Score, d’autres documentaires pourraient également vous plaire. Citons The King of Kong, peut-être le plus connu, qui se focalise sur la lutte pour obtenir le record du monde sur le jeu d’arcade Donkey Kong.Indie Game mérite également un coup d’oeil en se focalisant sur ce secteur si particulier où de toutes petites équipes arrivent à façonner des jeux d’exception sans grand budget.

Publicité

Dernières News

Tendance

High Score, le dernier documentaire Netflix qui parle aux gamers