Connect with us

Comme les boulangers, les restaurateurs demandent la possibilité de résilier leur contrat d’énergie sans pénalités

Publié

le

AdobeStock 234902424 scaled

Le patron de l’Umih Ile-de-France, Franck Delvau, a exprimé sa déception face à la décision du gouvernement de ne pas permettre aux restaurateurs de résilier sans frais, au cas par cas, leurs contrats d’énergie en cas de flambée des prix « prohibitive ».

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a justifié cette décision en indiquant que les boulangers étaient les seuls professionnels à être confrontés à une augmentation du prix du beurre, de la farine et de l’électricité, à l’exception de quelques autres professions comme les bouchers.

Publicité

Cependant, Franck Trouet, porte-parole du syndicat patronal des indépendants de l’hôtellerie-restauration, a confirmé que les difficultés rencontrées par les restaurateurs étaient « très proches » de celles des boulangers. En outre, Franck Delvau a réclamé « exactement la même chose » que ce que les boulangers ont obtenu et même davantage, à savoir la possibilité de sortir de leurs contrats de manière immédiate.

Il a également souligné que certains restaurateurs ont vu leur facture d’électricité passer de 800 à plus de 10 000 euros par mois, ce qui a contraint certains d’entre eux à fermer temporairement.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Lire la suite
Publicité

Mais aussi