Connect with us

Christophe Beaugrand sur son passage à Canal+ : « Ce ne sont pas des gens très gentils, très prétentieux et pas très sympathiques »

Publié

le

Christophe Beaugrand sur son passage à Canal+ : "Ce ne sont pas des gens très gentils, très prétentieux et pas très sympathiques"

Depuis de nombreuses années, Christophe Beaugrand a une carrière florissante dans l’industrie audiovisuelle française. L’animateur français, âgé de 46 ans aujourd’hui, a participé à de nombreux projets importants sur diverses chaînes de télévision et radios, tels que « On va s’gêner » sur Europe 1, « La Matinale » de Virgin Radio, « Les Grosses Têtes » sur RTL, ses propres émissions d’informations sur LCI, « La Villa: La Bataille des couples » sur TFX, « 50 minutes Inside », « Les Grands Bêtisiers », « Ninja Warrior: Le Parcours des héros » et « Secret Story » sur TF1. Bref, Christophe Beaugrand a un parcours impressionnant.

Cependant, tout n’était au top pour lui, en particulier lors de son passage de 2007 à 2009 sur la chaîne cryptée Canal+. Il y a présenté chaque matin « Le JT des médias » dans l’émission « La Matinale » de Bruce Toussaint. Cette expérience difficile a été expliquée par Beaugrand lors d’une interview dans « On refait la Télé » d’Éric Dussart sur RTL.

Publicité

« J’ai été très malheureux à Canal +… Cela ne correspondait pas à ce que j’imaginais… Je me suis éclaté la première année avec Bruce Toussaint, même si parfois c’était un peu compliqué. Il y avait une envie éditoriale de faire des choses qui ne me correspondaient pas nécessairement. On me disait grosso modo que j’étais trop TF1. J’avais des goûts trop populaires. » Christophe Beaugrand sur RTL

Il ajoute :

« Au bout d’un moment, ça m’a gonflé. J’ai trouvé ça trop prétentieux et pas très gentil de manière générale. Ce ne sont pas des gens très gentils. Très prétentieux et pas très sympathiques »

Il a également expliqué qu’il a dû faire face à des remarques sur sa sexualité pendant cette période :

Publicité

« Les seules réflexions qu’on m’a faites sur mon homosexualité en télévision, ça a été à Canal. J’avais fait des vannes, des allusions à ça à l’antenne… À l’époque, le rédacteur en chef de l’émission m’avait dit : ‘Je n’ai plus envie que tu parles de ça parce que tu vas passer pour la folle de service’ Ça m’a surpris. Jamais dans le groupe TF1 auparavant on ne m’avait fait une quelconque réflexion à ce sujet ».

Et de terminer :

« Ça reste quand même une chaîne d’hétéros bourrins qui aiment le foot et les pornos du samedi soir. Canal, c’est un peu né sur un malentendu… Il y a eu d’autres choses bien sûr, heureusement. Mais la base c’était quand même ça et on a un peu oublié »

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Publicité

Mais aussi