Connect with us

Booba vs Magali Berdah : ils portent plainte mutuellement, la justice devra trancher

Publié

le

sans logos 2

C’est le « drama » de la semaine ! Alors que le rappeur Booba multiplie les tweets à destination de l’agente de candidats de téléréalité, Magali Berdah, cette dernière avait annoncé dans Le Parisien qu’elle portait plainte contre lui pour « cyberharcèlement et dénonciation calomnieuse ».

Elle accuse le rappeur d’être à l’origine des menaces et des insultes qu’elle reçoit, mais aussi des appels incessants en numéro masqué qu’elle recevrait ces derniers jours suite à une première publication de Booba posté sur Twitter. Elle attaque, également, « Le Duc » au civil pour faire interdire son ou ses comptes sur les réseaux sociaux.

Publicité

Je n’ai aucune autre solution pour essayer de le stopper… Je suis dépassée par les événements, dépitée et dans une extrême détresse. Je n’ai aucun autre recours que la justice.Magali Berdah au Parisien

Booba porte plainte à son tour

Le Duc de Boulogne contre-attaque et porte plainte à son tour pour « diffamation et dénonciation calomnieuse » comme cela est expliqué dans un communiqué avec son avocat en copie. Il dénonce « l’instrumentalisation de la justice par Magali Berdah » et estime que Magali Berdah avait une attitude de « pompier pyromane » et ajoute « Mme Berdah reproduit une mécanique dont elle est coutumière : publier des vidéos victimaires puis se prétendre en proie à du cyberharcèlement ».

Il se défend de « ne relayer des informations publiques mettant en lumière un système très lucratif organisé par Magali Berdah. » Il ajoute que la papesse des candidats de téléréalité « instrumentalise à nouveau la justice cette fois en visant Booba pour alimenter son buzz. »

Publicité

La téléréalité, un milieu déjà très décrié 

Le milieu de la téléréalité est encore au centre de toutes les attentions à cause de ses différentes frasques telles que de nombreux placements de produits douteux dénoncés par différents comptes spécialisés, des harcèlements entre candidats qui utilisent leurs réseaux sociaux devant des millions d’abonnés pour régler leurs comptes, mais aussi des histoires de violences, physiques, verbales et sexuelles qui avaient été dénoncées ces derniers mois. Ce milieu de la téléréalité est de pire en pire, il faut bien l’avouer.

Publicité

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Lire la suite
Publicité

Mais aussi