in

Anne Hidalgo dévoile un nouvel outil pour connaître l’état de la qualité de l’air à Paris

À la veille de la Journée nationale de la qualité de l’air, Anne Hidalgo, Maire de Paris, a dévoilé une cartographie de la qualité de l’air à Paris, disponible sur le site de la Ville (paris.fr/air). Grâce aux données d’AirParif et de Pollutrack, cette cartographie permet de suivre en temps réel les niveaux des différents polluants : particules (PM2,5 et PM10), oxydes d’azote (NOx) et ozone (O3).

Cette carte permet également de visualiser la qualité de l’air à proximité des établissements scolaires et de petite enfance. Le site de la Ville précise également l’évolution des moyennes annuelles pour chaque polluant atmosphérique depuis 2012, démontrant une amélioration globale de la qualité de l’air à Paris.

La Maire de Paris a fait de la diminution de la pollution de l’air à Paris l’une de ses priorités. Ainsi, après un test grandeur nature réalisé lors de la COP 21, la Ville a lancé il y a deux ans le dispositif innovant Pollutrack, une flotte mobile de capteurs embarqués sur 300 véhicules Enedis, en partenariat avec Airparif, PlanetWatch24 et la Fondation du Souffle. Rejoint par Ia suite par une flotte de 100 VTC Marcel, il a permis d’accumuler plus de deux années de données sur les particules fines PM2,5, dorénavant reconnues par le corps médical et l’ANSES comme l’expression la plus toxique de la pollution urbaine.

La Maire de Paris a rappelé son engagement dans la lutte pour la qualité de l’air à Paris. Au vu de la nouvelle étude de l’APUR qui confirme le lien entre l’amélioration de la qualité de l’air et de la baisse du trafic routier, elle a rappelé l’efficacité des politiques favorisant le développement des mobilités douces. Enfin, elle a rappelé l’échéance de la sortie du diesel à Paris en 2024, élément capital dans cette lutte pour la qualité de l’air, comme le démontre l’étude TRUE de l’ICCT publiée la semaine dernière.

« Il existe une demande des citoyens de plus en plus exigeante d’information et d’action de la part des pouvoirs publics. À Paris, nous faisons le choix de la transparence. Toutes ces données viennent enrichir le dispositif de mesure de la qualité de l’air, pour permettre d’agir encore plus efficacement sur les sources de pollution. Notre rôle est de mettre tous les moyens au service de l’innovation pour mieux connaître et identifier ce fléau des villes modernes » déclare Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Comments

0 comments

VIDÉO Stéphane Plaza : Incendie dans l’une de ses agences à Paris

TF1 : Le téléfilm avec Matt Pokora « Le premier oublié » sera diffusé le 7 octobre prochain