Connect with us

Sélection de la rédaction

« La petite fille vêtue de rose » de Coralie Miguel : Justesse du texte et du jeu, à voir absolument !

Published

on

« La petite fille vêtue de rose » est une pièce originale et extrêmement efficace qui se passe dans une prison américaine pour femmes dans les années 90.

« La petite fille vêtue de rose » n’est pas une pièce de théâtre dite commerciale, c’est tout le contraire et c’est, justement, parce que c’est à contre-courant qu’il faut aller voir cette pièce, parce que, si bon nombre de spectateurs vont voir des mastodontes, là ça vaut clairement le coup de se déplacer et nous n’avons pas du tout été déçus, bien au contraire.

Ne vous méprenez pas, même si le thème de cette pièce peut paraître lourd au premier abord, il y a des scènes vraiment très drôles et l’auteure n’hésite pas à jouer avec les sentiments de ses personnages et le spectateur se demande, clairement, ce que, les deux femmes incarcérées, peuvent réellement penser ou cacher tout au long de l’histoire tout comme la matone, qui a, elle aussi, un secret.

Rien, dans cette pièce n’est superficiel ou surjoué, bien au contraire, les actrices jouent, certes, mais, elles jouent justes et vraies.

Elles jouent vraies, donc, dans les paroles, mais aussi par des actes, comme par exemple des claques (des vraies) qui sont balancés, mais aussi des actes sensuels voire même sexuelles, mais ne vous attendez pas non plus à du trash, les actrices ne font pas, non plus, l’amour sur scène mais il y a des gestes plutôt équivoque. Il y a aussi l’humiliation, car « vivre en prison » avec d’autres femmes n’est pas une partie de plaisir. Ce que l’auteure a voulu montrer c’est la réalité et elle le fait sans détour et ça fonctionne !

Le rythme de la pièce est parfois très énergique, parfois pesant, mais dans le bon sens du terme car nous sommes tout de même dans une prison où l’on peut très aisément imaginer à quel point les jours passés en cellule peuvent être long, très long. Et c’est justement, cette ambiance, qu’a réussi à faire ressortir, avec intelligence et subtilité, Marina Gauthier, dans sa mise en scène sur un texte de Coralie Miguel qui joue, d’ailleurs, l’un des personnages. D’ailleurs, la collaboration des deux jeunes femmes semblait évidente à la sortie de cette pièce.

Rien n’est dit ou fait au hasard et nous nous en rendons compte tout au long de l’histoire.

Sachez que lorsque vous entrez dans la salle, la pièce a presque déjà commencé puisque l’un des personnage est sur scène avec une bande-sonore qui nous met déjà dans l’ambiance et qui va durer une heure et demi que nous n’avons absolument pas vu passer.

Enfin si vous aimez le film « Titanic », vous ne serez pas déçu car il est un élément important dans cette pièce mais pour comprendre pourquoi, il suffit d’aller voir « La petite fille vêtue de rose ».

Un vrai coup de cœur !

L’HISTOIRE 

C’est l’histoire de Gaëlle (Sevda Bozan) et Nevena (Coralie Miguel), deux jeunes détenues incarcérées dans la prison de York dans l’État du Nebraska, aux États Unis, à la fin des années 1990. L’une y est depuis longtemps, l’autre vient tout juste d’arriver…

Gaëlle jeune gynécologue pleine d’ambition, se retrouve incarcérée dans la prison de York. Nevena, sa codétenue tue le temps en écrivant dans des carnets ses rêves de liberté…

Liées malgré elles, ces deux femmes, qu’apparemment tout oppose se découvrent, au fil de leurs confessions…

Sous l’emprise d’une matonne omniprésente (Lydie Rigaud, vue dans la série Sous le soleil), l’une fait tout pour survivre dans ce quotidien glaçant, tandis que l’autre reprend à nouveau goût à la vie…

Mêlant joie et drame, cette pièce vous transporte dans la réalité terrifiante des prisons pour femmes.

Avec Sevda Bozan, Coralie Miguel, Thaïs Lamothe avec en alternance : Eléonore Hendriks, Sarah Scotté, Roxane Turmel, Lydie Rigaud.

Metteur en scène : Marina Gauthier

Les mercredis à 21h30 jusqu’au 27 décembre 2017
Durée : 90 minutes

Plus d’infos

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Advertisement

Sélection de la rédaction

Mbappé, Griezmann, Pogba, Dembélé : une journée de Champions du Monde à Disneyland Paris !

Quand 4 Champions du Monde débarquent à Disneyland Paris, ça donne une après-midi de folie entre amis !

Published

on

Alors que la saison d’Halloween bat son plein au Parc Disneyland, Kylian Mbappé, Paul Pogba, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé ont profité d’un rassemblement en Équipe de France pour prendre la direction de Disneyland Paris !

Les vainqueurs de la dernière Coupe du Monde de Football ont pu vivre une journée de repos bien méritée. L’occasion pour eux de faire le plein de sensations du côté de Big Thunder Mountain, la randonnée la plus DINGUE de l’Ouest à Frontierland.

 

Ils ont également tenu à immortaliser le moment et partager leur enthousiasme en compagnie de Mickey devant le Château de la Belle au Bois Dormant.

Une journée magique dans les Parcs Disney pour les 4 coéquipiers, qui n’ont rien perdu de leur âme d’enfant !

Continue Reading

Sélection de la rédaction

Des personnalités s’engagent pour les Droits des Filles pour la Journée internationale des filles

Laure Manaudou, Fauve Hautot, Laura Smet, Karine Ferri, Pauline Lefèvre, Linda Hardy, Vanessa Demouy, Elodie Frégé, Ophélie Guillermand… De nombreuses personnalités se mobilisent sur les réseaux sociaux en postant une photo d’elles, petites filles, avec le #FILLEAUJOURDHUI

Published

on

Ce jeudi 11 octobre se tient la 7e Journée internationale des filles (ONU), dans le cadre de laquelle l’ONG Plan International mène une campagne mondiale de lutte contre les discriminations faites aux filles et pour promouvoir leur accès à l’éducation : Apprendre pour devenir libre. Aujourd’hui, plus de 130 millions de filles  sont encore privées d’école. Et pourtant, l’éducation reste l’un des leviers les plus puissants pour lutter contre la pauvreté, les mariages d’enfants, les violences et les inégalités.

En octobre 2017, Plan International avait initié un mouvement solidaire inédit pour les droits des filles : en invitant toutes les femmes à poster des photos d’elles, petites filles, sur les réseaux sociaux (et les hommes à liker et partager !). En quelques jours, plusieurs milliers de femmes, célèbres et anonymes, ont répondu à l’appel de l’ONG.
Cette année, encore plus de femmes sont invitées à se mobiliser pour les droits des filles en publiant une photo d’elles avec la message : « Tous et toutes mobilisé·e·s avec l’ONG @PlanFrance pour la Journée internationale des filles le 11 octobre : pour que chaque #FilleAujourdhui devienne une femme libre demain grâce à l’éducation. ».

 

Continue Reading

Sélection de la rédaction

Natasha St-Pier s’associe aux petits frères des Pauvres avec le single « Nous Sommes »

Published

on

Natasha St-Pier sort le single « Nous Sommes », en soutien à l’association les petits frères des Pauvres : http://hyperurl.co/NousSommes

Par sa voix, la chanteuse soutient le combat de l’Association :  lutter contre l’isolement et la solitude de nos aînés. Le titre est une invitation optimiste à regarder notre société dans ce qu’elle a de plus précieux et de plus beau : son humanité. Ses paroles témoignent de la joie de vivre qui peut jaillir chez ceux qui sont seuls, démunis ou délaissés par de simples gestes, une présence, une main tendue, un regard, une attention. Nous avons tout quelque chose à donner !

Natasha St-Pier est une évidence : son parcours personnel la rend très sensible à cette cause qui est un véritable enjeu de société. Offrir sa voix et son soutien semble tout naturel pour elle. Découvre les raisons de son engagement.

Ce titre composé, écrit et inspiré (par et pour la cause) par la nouvelle scène créative montante (J.Brulant & Mowolo), est en parfaite harmonie avec l’ADN des petits frères des Pauvres. Son fondateur Armand Marquiset, élève de Nadia Boulanger, qui se prédestinait à une carrière de compositeur quand il décide en 1946 de créer l’association, n’aura de cesse de placer la musique et l’univers de la fête au cœur de l’accompagnement des personnes âgées isolées pour leur redonner goût à la vie.

Aujourd’hui ce sont plus de 12 000 bénévoles et 600 salariés qui, par leurs actions et par la musique, permettent à chacun de nos aînés souffrant d’isolement et de solitude de vieillir le plus sereinement possible, dans l‘échange et le partage, dans les plaisirs simples et essentiels de la vie. Natasha St-Pier les a d’ailleurs accompagnés le 1er octobre dernier pour la distribution des fleurs de la fraternité à l’occasion de la journée internationale des personnes agées : https://www.facebook.com/lespetitsfreresdesPauvres/videos/2199474007045199/

Continue Reading